Publié le

Il aura fallu attendre ce mois de Juillet pour prendre conscience d'une réalité si ancienne à Salsabor, qu'elle n'était plus mise en évidence : nous rencontrons quotidiennement des élèves en situation de "handicap" dans nos cours et nous adaptons nos discours en fonction de chacun. Aussi il est devenu important pour nous de le verbaliser avec des mots.

Lorsque nous pensons HANDICAP, nous pensons fauteuil, canne, surdité, cécité, ... les handicaps physiques et/ou apparents.
 
Parfois, nous percevons plus largement, la diversité des situations de Handicap qui peuvent être passagères certes, mais si fréquentes : bras en écharpe, perte de mobilité d'un membre, ... Nous restons encore une fois, centrés sur ce qui est "visible".
 
Pourtant, avec cette vision restrictive, nous passons sous silence tant de difficultés vécues par certains, consciemment ou non, et qui génèrent de véritables handicaps dans le quotidien et en particulier, dans l'apprentissage. 
 
Selon la nouvelle définition donnée par la loi du 11 février 2005, constitue « un handicap, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant ». Il s’agit donc plus d’une notion sociale que d’une notion médicale.
 
Le Comité national Coordination Action Handicap, répertorie plusieurs types de handicaps :
·       Handicap mental
·       Handicap moteur
·       Handicap sensoriel (auditif, visuel,)
·       Handicap psychique
·       Troubles envahissant du développement (autisme, …)
·       Troubles « Dys » : dyslexie, dyspraxie, troubles de l’attention, etc.
·       Autres : TCC, maladies dégénératives, …
 
En tant que professeur ou formateur, nous assistons quasi quotidiennement à certaines de ces difficultés sans même les percevoir comme un handicap. Il s'agit pour nous d'une simple question pédagogique à prendre en compte pour obtenir la réussite de l'élève.
 
La prise en compte de ces obstacles multiples, finalement surmontés, n'ont eu de cesse d'enrichir la pédagogie développée par Salsabor pour en faire l'une des plus efficaces du point de vue de la vitesse d'acquisition par les élèves et aussi, du large panel de public qui peut accéder sans "soutien" particulier à l'apprentissage standard des disciplines proposées.
 
Loin de nous l'idée de considérer que la pédagogie Salsabor est la seule qui soit digne d'intérêt.  Mais nous pouvons clairement affirmer que dans sa quête incessante de rendre les danses afro-caribéennes accessibles au plus grand nombre, Salsabor a pu mettre au point un cadre pédagogique, un cheminement pédagogique, un discours pédagogique et des outils pédagogiques qui favorisent la montée en compétence de tout public, y compris ceux vivant des situations de Handicap.
 
Il est évident que certains handicaps nécessitent un accompagnement plus conséquent avec une attention particulière pour assurer la sécurité et l'espace nécessaire aux élèves dans leur apprentissage.
Toutefois, tous ceux qui pourront entrer dans un cadre "classique" moyennant certaines adaptations sur le plan pédagogique, continueront à faire l'objet de toute l'attention de Salsabor.

Nous sommes ouverts à tout projet pédagogique, aussi n'hésitez pas à nous contacter !!!

Nous partageons avec plaisir ici une vidéo car la danse est pour nous tous selon nous une nécessité !
https://fb.watch/8up2VgCSVt/